mercredi 24 octobre 2012

Texte ANTIFA FEST Sara

AGUR DENERI, SALUT A TOUS, MERCI D'ETRE VENU... On voulait commencer cette 2ème édition du Antifa Festibala en apportant tout notre soutien au sociologue Said BOUAMAMA et à Saïdou du groupe de rap ZEP, tous deux mis en examen sous la pression de L'Alliance Générale contre le Racisme et pour le Respect de l' Identité Française et Chrétienne, pour racisme anti-blanc... Ces 2 fervents militants antiracistes, au travers du livre "Nique la France – Devoir d'insolence" ont attaqué l'Etat français son impérialisme, son histoire colonialiste et sa politique raciste, ce qui n'est pas du goût de cette bande de cons réactionnaires héritiers des valeurs la France de Vichy, qu'a décidé de suivre le parquet de Paris. Voila, on est de tout coeur avec eux!!! suivez l'actualité est en train de se constituer on fera passer le lien sur le blog... Nous voulons aussi apporter notre soutien aux prisonniers politiques Basques et aux antifascistes emprisonnés, où qu'ils soient. À ce sujet on appelle tout le monde à venir à la manif pour les prisonniers politiques Basques le 10 Novembre à Bayonne. Liberté pour tous les prisonniers politiques!!! Depuis plusieurs années, on assiste à une progression de l'extrême droite en Europe, et à la diffusion de ses idées nauséabondes au sein du champ politique traditionnel. Bien aidés par les gouvernements de droite ultra-libérale comme de gauche sociale-démocrate qui reprennent ses discours et mettent en oeuvre des parties entières de leur programme, que ce soit par la chasse aux Roms et aux sans-papiers, la violente répression des mouvements de contestation sociale, ect.... A côté des partis officiels, la nébuleuse des groupes d'extrême-droite radicale voie une poussée de son audience.En plus de leur discours ouvertement raciste, ils mutiplient les actions violentes contre des personnes d'origine étrangère, des militants d'extrême gauche, les antifascistes et les minorités sexuelles. Des milices paramilitaires sévissant en Hongrie contre les Roms, aux néofascistes de Casapound en Italie dont l'idéologie inspire les identitaires français, le parti fasciste Aube Dorée entré récemment au Parlement grec et les phallangistes espagnols qui défilaient il y a à peine une semaine dans les rues de Bilbo et Barcelone, tous ceux-là profitent des effets de la crise économique pour se rapprocher du pouvoir et faire monter leurs idées, en faisant de l'étranger le bouc-émissaire de tous les problèmes que rencontre le peuple. Tout ça peut sembler loin mais ici aussi l'extrême droite tente de s'implanter. Après la création d'une section Pays Basque du Bloc Identitaire, des tags fascistes voire néo-nazis ont été peints au Petit Bayonne et à Mousserolles, les autocollants ont fleuri un peu partout d'Ustaritz à Hendaye en passant par Bayonne où une épicerie hallal a même été attaquée... En ces temps de changements politiques en Euskal Herri, il est temps d'envoyer un message fort à tous ces nostalgiques de Pétain, Franco et Mussollini. Nous ne laisserons pas vos valeurs s'implanter ici....Euskal Herri est une terre antifasciste et nous ferons tout pour qu'elle le reste!!!! Il est important que chacun prenne la mesure de ce qu'il se passe et réagisse en conséquence, car seuls nous ne pouvons rien mais ensemble nous pouvons tout! Ne leur laissons pas le champ libre et contre leurs valeurs haineuses, faisons valoir la solidarité de classe, la liberté des peuples et des personnes, la justice sociale et l'égalité pour toutes et tous! Encore une fois la lutte antifasciste ne se passera pas dans les urnes, c'est ensemble, toutes et tous, avec partis, syndicats, associations et individus que nous devons l'organiser et la porter partout et tout le temps. Vive la RESISTANCE ANTIFASCISTE!!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire