mercredi 22 octobre 2014

Georges,Ibon LIBERATION IMMEDIATE !


COORDINATION ANTIFASCISTE DE LUTTE CONTRE L'EXTERMINATION CARCÉRALE, LA CRIMINALISATION DE LA LUTTE ANTIFASCISTE ET POUR LA LIBÉRATION DES PRISONNIER.ÈRE.S POLITIQUES*

- Situation politique dans l'État français : la prison du Dehors et celle du Dedans

Le 24 octobre 2014 marque la 31° année d'incarcération de Georges Abdallah, un prisonnier politique communiste libanais des FARL (Fractions Armées Révolutionnaire Libanaises) pris en otage par l'État français impérialiste depuis 1984.
Cet infâme anniversaire dessine avec précision les traits du visage réel de l'État français d'aujourd'hui. Quels que soient les partis en place, de Droite comme de "Gauche", cet État français impérialiste n'a plus rien de "démocratique".
Le prouve aussi l'impunité accordée à la police, l'armée et aux organisations fascistes, la criminalisation de Damien Camélio, antifasciste du GADI (Groupe d'Action Directe International) et celle des 96.000 prisonnier.ère.s dont 30.000 immigré.e.s sans papiers emprisonné.e.s dans les Centres de Rétention, des centaines de militant.e.s politiques basques et kurdes mais aussi toutes les autres personnes issues des quartiers populaires qui forment 90% des détenu.e.s.
Le prouve encore les violences et tortures carcérales, la négligence médicale mettant en péril la vie, les longues peines, l'isolement, les nouveaux Quartiers de Haute Sécurité (QI) destinés à briser les prisonnier.ère.s non-repenti.e.s.
L'État français nous exploite toujours plus, il brise une à une nos conquêtes sociales, il tue et massacre des personnes et des peuples, il réprime toute contestation et résistance, il tente de nous inculquer par la force le mépris de nous-mêmes et de notre Histoire collective de classe. Il n'hésite pas à écraser tous ceux et celles qui gênent ses intérêts capitalistes/impérialistes et le fascisme est un instrument qu'il peaufine de jour en jour face à la révolte qui gronde dans les quartiers populaires...

- Le jeu de séduction du réformisme et de l'opportunisme complice du système capitaliste
Le ballet quotidien des "alternatives" (vertes, etc...), "autres sociétés" hypothétiques et "réformes" joué par les partis, syndicats, organisations et associations réformistes de "Gauche" face à des lois scélérates et à un système capitaliste destructeur ne trompe quasiment plus personne. Leur opportunisme et manque de courage politique démontre de façon flagrante leur complicité avec le système capitaliste/impérialiste qui les nourrit et les entretient.
Seul.e.s les exploité.e.s, les prolétaires -avec ou sans papier, quelle que soit leur nationalité- veulent en finir réellement avec ce système capitaliste qui volent leurs vies et toute vie en général. Les prisons en sont remplies, ce sont eux et elles qui luttent et qui tentent de s'organiser au Dehors et au Dedans des prisons.

- Construire un mouvement de résistance populaire antifasciste et révolutionnaire
Face à la réaction et au fascisme, l'unité et l'organisation conséquente de la lutte sont 2 éléments vitaux pour combattre ce système capitaliste qui ne s'effondrera jamais de lui-même sans révolution sociale décisive. Fermer les yeux sur cette réalité, par peur ou ignorance, c'est devenir complice.
C'est pourquoi, nous avons décidé de créer cette coordination antifasciste révolutionnaire. Celle-ci est composée d'organisations, collectifs et groupes : communistes ML, maoïstes, libertaires; anarchistes, autonomes, marxistes, vegans... Notre objectif est d'agir contre l'extermination carcérale et la criminalisation de la lutte antifasciste ainsi que pour la libération des prisonnier.ère.s politiques .
Cette coordination est 1 étape qui vise à construire par l'action un mouvement de résistance populaire antifasciste et révolutionnaire dans l'État français dont les pays et les terres d'autres peuples qu'il occupe, tels le Pays Basque Nord/Ipar Euskal Herria et les pays arabes parmi bien d'autres...

AMNISTIE TOTALE** POUR LES PRISONNIER.ÈRE.S !
LIBÉRATION IMMÉDIATE POUR GEORGES ABDALLAH
ET IBON FERNANDEZ IRADI "SUSPER", GRAVEMENT MALADE !

* Chaque prisonnier.ère en lutte contre le système capitaliste est un.e prisonnier.ère politique.
** L'Amnistie étant inséparable de la lutte révolutionnaire visant à abattre le Capitalisme.

mardi 21 octobre 2014

" Miss Hitler 2014",le concour de beauté pour les filles néonazis.

Seulement 3 critères de participation : "être une femme,nazi et détester profondément les juifs"


Un étrange événement a créé la controverse sur le net.Celui ci dénommé "Miss Hitler 2014",est un concours de beauté pour femmes dans la recherche,selon les organisateurs,de la fille néonazi la plus sexy à travers le web.
Un groupe de la plateforme  «VKontakte» ,un réseau social équivalent à Facebook,qui se définit comme ruses et Ukrainiens,veulent rendre hommage à Adolf Hitler.Cette page compte 7000 suiveurs,et le concours a pour nom «Miss Ostland» (en commémoration aux territoires occupés par les nazis)
14 femmes se sont inscrites,sous les critères d’être jeune néonazis qui détestent les juifs,et porter une adoration à Hitler.Envoyer une photo "sexy avec costume nazi" et recevoir le plus de like possible.

Celle qui sera designée  «Miss Hitler 2014» recevra une pièce de joaillerie qui évoque un runes nordique tant aimer par Himmler.La seconde,une réplique de la croix de fer.
Pour le moment,une des meilleures est Ekaterina Matveeva,avec la phrase en dessous de sa photo :
"Les races ne sont pas différentes seulement en apparence,sinon en intelligence"

Sabadell : Le balcon de l'horreur.

Sabadell, ville dans la province de Barcelone, en Catalogne est le théâtre depuis quelques temps d'un néo nazi qui,en toute impunité,a couvert son balcon de drapeaux à la gloire du III reich.
Plusieurs utilisateurs de Twitter ont dénoncé la tolérance des autorités,politiques ou judiciaires locales.
Ce n'est pas la 1ere fois que cet habitant exhibe ce genre de symbole.
Elles ont tenu à rappeler,que dans l'union Européenne,l'apologie à des crimes est un délit.



dimanche 19 octobre 2014

Rassemblement : Stop "Mos Maiorum"

Ouverture de la chasse aux sans papiers en Europe !



Depuis le lundi 13 et jusqu'au dimanche 26 octobre 2014, une vaste opération policière est en cours contre les sans papiers.

Soyons solidaires des migrant-e-s ! Contre la forteresse Europe ! Aucune personne n'est illégale !



La Cimade appelle à un rassemblement devant la sous-préfecture

le mercredi 22 octobre à 12h30


************************************************



Paperik gabekoen kontrako ihizia hasi da Europan!



Paperik ez duten migranteen aurkako polizi operazio handia burutzen ari dira, Urriaren 13an hasi eta 26an bukatuko dena.



Migranteekin elkartasuna ! Europa harresiaren kontra! Ez da pertsonarik ilegana dena !



Jende biltzea, Cimadek deiturik :

Baionako suprefeturaren aintzinean, urriaren 22an, asteazkenarekin, 12:30tan. 

jeudi 16 octobre 2014

Mos Maiorum : une vaste opération de police à l’échelle européenne contre les migrants.




Les États membres de l’Union européenne (UE) vont mener une opération de police conjointe de grande envergure du 13 au 26 octobre 2014. Frontex et Europol, une agence de l’UE chargée de lutter contre la criminalité transfrontalière, sont associés aux États membres.
L’ONG britannique Statewatch a réussi à obtenir un document officiel du Conseil de l’Union européenne datant du 10 juillet 2014 qui explique les objectifs et modalités de cette opération appelée « Mos Maiorum ».

Objectifs de l’opération

La finalité de l’opération est premièrement, d’« affaiblir la capacité des groupes criminels organisés qui facilitent l’immigration illégale dans l’UE et se concentrera sur les passages illégaux de frontières » ; et deuxièmement, de collecter de l’information sur les principales routes utilisées par les migrants qui entrent de façon dite « irrégulière » et sur les façons d’opérer des réseaux criminels pour faire passer les personnes dans l’UE.
Cette opération va se traduire par :
  • Des interpellations des migrants en situation irrégulière pour recueillir des informations en vue d’enquêter sur les réseaux criminels ;
  • L’identification, la poursuite en justice et le démantèlement des réseaux criminels ;
  • La recherche et l’analyse des routes utilisées par les migrants et les réseaux (à la fois aux frontières extérieures et au sein de l’espace Schengen) ;
  • À terme, le renforcement des actions afin de lutte contre l’immigration « illégale » (contrôles aux frontières et activités de surveillance).
Les États membres de l’UE et les États de l’espace Schengen sont incités à participer activement à l’opération. Celle-ci sera coordonnée par l’Italie, qui occupe actuellement la présidence du Conseil de l’UE, en lien étroit avec Frontex.

Préoccupations

Derrière l’objectif de démantèlement de réseaux des passeurs, l’interpellation massive de personnes en situation irrégulière est visée. Les contrôles aux frontières extérieures, mais aussi au sein de l’espace Schengen (notamment ports, gares, aéroports) devraient être renforcés pendant cette période.
Le document se garde de préciser le sort réservé aux personnes interpellées, ni la base légale des contrôlées : profil racial, contrôle au faciès ? Des méthodes illégales au regard du droit européen, notamment du code frontières Schengen.
Cela pose aussi des questions en matière de protection des données : quelle utilisation sera faite des données - dont des données personnelles - récoltées ? Les États membres sont censés recueillir le plus de détails possibles sur les migrants interceptés : âge, sexe, nationalité, lieu et date d’entrée, routes utilisées, etc.
Opacité de l’opération est inquiétante. Très peu d’informations sont disponibles et le contrôle démocratique semble avoir été écarté, nous ne disposons pas d’éléments sur l’information du Parlement européen. Quelle sera l’implication concrète des États membres ? L’Espagne a annoncé sa participation. Qu’en est-il de la France ?
Mos maiorum, selon le site belge d’information sur les centres fermés, Getting the voice out, signifierait « mœurs des anciens » ou « coutumes des ancêtres ». Il désigne dans la Rome antique le mode de vie et le système des valeurs ancestrales. Il est souvent pris comme une référence, et est à opposer au spectacle de la décadence du temps présent ! Les cinq fondements de ce concept sont d’un cynisme total au vu des objectifs d'une opération de police :
  • Fides : fidélité, respect de la parole donnée, loyauté, foi, confiance ;
  • Pietas : piété, dévotion, patriotisme, devoir ;
  • Majestas: sentiment de supériorité naturelle d’appartenance à un peuple élu, majesté ;
  • Virtus : qualité propre au citoyen romain, courage, activité politique ;
  • Gravitas : ensemble des règles de conduite du Romain traditionnel, respect de la tradition, sérieux, dignité, autorité.

Au lendemain du triste anniversaire du naufrage de Lampedusa d’octobre 2013, le lancement de cette opération illustre le double discours de l’UE. Les déclarations humanistes sur le sauvetage en mer pèsent bien peu au regard de l’ampleur de cette opération de police menée à l’échelle européenne.

http://www.lacimade.org/uploads/File/Actus%20PDF/travelwarning-policeoperation.pdf


mercredi 15 octobre 2014

Donbass: La supercherie sous couvert d'antifascisme.

Comme nous l'avions dénoncer dans un article précédent,le Donbass (Région de l'est de l'Ukraine) se trouve dans une situation de guerre entre d'un coté,le gouvernement Ukrainien et OTAN,et de l'autre Poutine et la Russie.

 2 impérialismes s'affrontent pour,chacuns,leurs intérêts économique au détriment de la population civile.
Sous prétexte de lutte contre le fascisme de Kiev (avéré),des européens sont allés rejoindre les "brigades internationale" dont des militants français de 3ieme voie ou Jeunesse nationaliste.Chercher l'erreur !
 Depuis peu,la "brigade antifasciste " VOSTOK ont rejoint les fachos français d'unité continentale, comme ce post Facebook daté du 14 octobre, le démontre:




Photo à l'appui:




Comment des militants se revendiquant communiste ,peuvent il s'allier avec des gens qui se proclament du national socialisme ?
Comment soutenir des personnes Pro Russe,tout en connaissant la politique de Poutine envers la communauté Gay et lesbienne,les antifascistes,les étrangers etc..?

Ces mêmes personnes qui dénoncent le coup d'état Ukrainien ,et qui ont auto proclamé Pavel Gubarev gouverneur du Donbass,sans aucunes élections.Seulement un vote à main levée.

Pour conclure,nous le redisons:

AUCUNS SOUTIENS A CES PERSONNES QUI DÉFENDENT DES IMPÉRIALISMES  !
 STOP AUX FASCISMES RUSSES ET UKRAINIENS !
STOP A LA SUPERCHERIE DES PSEUDOS BRIGADES !!!!!






















lundi 13 octobre 2014

Procés : solidarité avec Libertat.

Libertat ! (gauche révolutionnaire d'Occitania) appelle tous les mouvements, syndicats, partis, associations, collectifs, acteurs de la vie sociale ou individus, à soutenir notre organisation face au harcèlement politique orchestrée par l'Etat français.
En effet depuis plusieurs mois et à plusieurs reprises (5 convocations) des militants de Libertat ! ont été convoqués par la police et un camarade passera devant le
tribunal le 17 octobre 2014 à 8h45 à Pau. Ce procès fait suite aux violences policières qui ont eu lieu à Pau lors de la fête de la musique de 2014. La police a violemment attaqué une fête de la musique, organisée par la Tor du Borrèu, lieu politique et associatif de Libertat ! dans lequartier du Hedas.
  Cette échauffourée, sans diplomatie ni sommation de la part des "gardiens de la paix", s'est soldée par de la prison ferme pour deux personnes et du sursis pour deux autres présentes lors de la fête n'est pas un hasard pour nous. En effet, nous sommes de plus inquiétés par le pouvoir judiciaire dans le cadre d'un tract que nous avions écrit en réponse à une énième attaque contre le peuple occitan, via ses écoles : Calandretas (écoles immersives en occitan)....Ici qui visait à en fermer une de ces écoles. Dans ce tract nous qualifions le préfet des Pyrénées Atlantiques de « personne méprisable, qui agit de manière déloyale » à cause de ses agissement, soit : « salaud », ce qui est formellement puni par les lois républicaines. Ce dossier est d'ores et déjà dans les mains du procureur mais nous pouvons craindre un procès. Ces deux affaires liées ressemblent plus pour nous à de la vengeance qu'à de la justice. Le but étant de constituer un dossier pour faire fermer notre lieu politique et en finir avec Libertat ! en nous donnant des amendes. Bien sûr, rien n'est joué mais nous avons déjà des frais d'avocats qui pour une organisation comme la notre sont conséquents. La Tor du Borrèu est depuis 22 ans un lieu de vie et de lutte qui, au delà de son implantation dans le quartier, est un espace de convergence politique et social.

Dans ce sens nous appelons tous révolutionnaires, tous progressistes sincères et plus largement toutes celles et ceux qui pensent qu'il y a quelque chose qui va mal dans ce pays à nous soutenir moralement et financièrement. Pour nous défendre nous avons besoin que l'information soit largement diffusée et d'un appui populaire conséquent.


 Un comité de soutien est déjà créé dans le but de fédérer et d'organiser la résistance. Nous insistons bien sur le fait que tout cela est politique, notre défense le sera aussi.

comitatdesostien@gmail,com

 Tous à Pau devant le tribunal le 17 octobre 2014 à 8h45.
La resisténcia qu'ei ua question de dignitat.
Occitania, socialisme et libertat !
La Tor vivra !


Lo comitat.