vendredi 28 septembre 2012

Soutien antifasciste pour Seb !

Le 17 juin 2012, six antifascistes étaient arrêté(e)s dans les rues de Hénin-Beaumont en se rendant à un rassemblement pour protester contre le risque d'élection de Marine Le Pen au second tour des élections législatives. Plusieurs unités de police les ont interpellés de manière virulente avant d'atteindre le lieu du rassemblement. Les activistes antifascistes ont ensuite passé la nuit en garde à vue après avoir été menottés et embarqués. C'est finalement au commissariat de Lens que les activistes ont appris les résultats de l'élection. Deux des antifascistes interpellé(e)s ce soir-là ont fait l'objet de poursuites judiciaires. Le premier, mineur, ne semble plus être inquiété pour le moment. Nous restons vigilants. Seb par contre, sera jugé au Tribunal de Béthune le 6 novembre 2012. Il est poursuivi pour « port d'arme de 6ème catégorie avec circonstance aggravante qu'au moins une autre personne était aussi en port d'arme ». Il est aussi poursuivi, car il a refusé de se soumettre à un prélèvement pour un fichage ADN. Par cette accusation, l'Etat veut faire croire que les antifascistes seraient des personnes pratiquant une violence gratuite et qui ne cherchent que le désordre. La réalité est que depuis des semaines avant le soir de l'élection, les militants fascistes du Front National et d'autres groupes radicaux – dont certains venus même d'autres régions de France – multipliaient les agressions et les pressions sur les militants de gauche en général et ciblaient plus particulièrement les activistes antifascistes. Des agressions de plus en plus violentes couvertes par les forces de répression de l'Etat. Ce que l'Etat reproche à Seb et aux militants antifascistes est d'avoir oser penser à pouvoir se défendre en cas d'agression de la part d'une des bandes néonazies qui patrouillaient en ville. Nous appelons à la solidarité populaire, nous encourageons toutes et tous les antifascistes à multiplier les actions de solidarité, à diffuser l'information et organiser des initiatives de soutien. Car ce qui se joue là ne concerne pas qu'un individu. La conquête d'Hénin-Beaumont et de larges parts du bassin minier est un objectif prioritaire de l'extrême-droite. Et la criminalisation de l'antifascisme et l'instauration progressive d'un climat de terreur à l'encontre des militants progressistes font partie de cette stratégie. Nous appelons à tout mettre en œuvre pour être le plus nombreux et nombreuses possible devant le tribunal de Béthune ce mardi 6 novembre dès le début d’après midi. Nous faisons également appel à la solidarité financière car les poursuites judiciaires coûtent cher. Solidarité avec les antifascistes de Hénin-Beaumont ! Relaxe pour Seb au procès du 6 novembre ! http://solidarite-antifa-henin-beaumont.kazeo.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire