lundi 27 août 2012

Les immigrés disent stop au racisme en Grèce.

Manifestation sans précédent en Grèce : 3000 immigrés, environ, ont défilé dans les rues d’Athènes pour dire stop aux violences racistes.
La foule, en majorité d’origine pakistanaise, dénonce le climat xénophobe qui a envahi le pays depuis l’aggravation de la crise et l’entrée au parlement de 18 députés du parti d’extrême-droite “Aube dorée”.
“Nous réagissons aux pogroms racistes de la police”, explique ce manifestant, membre du groupe “Expulser le racisme”. “Elle encourage les néo-nazis du parti “Aube dorée” à sortir pour tuer et agresser les gens”.
Le 11 août dernier, un jeune Irakien avait été tué, victime d’une agression raciste. Le gouvernement, lui-même, a durci le ton, estimant que les immigrés “menaçaient la survie du pays”. Une banalisation des violences xénophobes qui a valu à la Grèce un rappel à l’ordre du Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations unies.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire