mercredi 21 décembre 2011

Tuerie fasciste en Italie par Gianluca Casseri un membre des casapound

Tuerie fasciste en Italie par Gianluca Casseri un membre des casapound
Ce 13 Décembre 2011 un membre de l’extrême droite Italienne Gianluca Casseri qui était en lien avec le mouvement des "Casapound" a délibérément assassiné dans la rue deux vendeurs ambulants sénégalais, puis en a blessé grièvement plusieurs autres avant de ce suicider en retournant son arme contre lui.
Pour nos camarades antifascistes Italiens Gianluca Casseri n’était pas un inconnu, puisque tout le monde savait en Italie qu’il était un militant lié de longue date avec l’organisation d’extrême droite du Casa pound de la région de Pistoia en Toscane.
Les Casapound italiennes revendiquent ouvertement leur fidélité à l’idéologie fasciste et s’inspirent de nombreux théoriciens, du fascisme Mussolinien, du national socialisme allemand, de Julius Evola et du poète américain Ezra Pound (d’ou en parti l’origine de leur nom) qui en 1924 parti vivre en Italie pour animer une radio propagandiste entièrement dédiée à la gloire de Mussolini.
Le mouvement des Casa pound est apparu vers la fin des années 80 -début des années 90 et a depuis ouvert de nombreux "squats" et "centres sociaux" d’extrême droite ou l’on trouve des librairies et des bibliothèques, des cours de soutien scolaires pour les enfants défavorisés, des conseils en aide sociale pour les plus précaires et même des "infos kiosques" en versions fascistes.
En 2006 les maisons Casa Pound s’étaient rebaptisées Casa Pound Italia et avaient ensuite adhérées au parti de la Flamme Tricolore ou MSI, l’héritier du parti fasciste mussolinien avant de se doter deux ans plus tard en 2008 d’une formule juridique de regroupements "d’associations pour la promotion sociale". Qui leurs ont permis d’implanter de nouvelles Casa pound dans de nombreuses municipalités gérées par la droite et l’extrême droite Italiennes. Et même de se présenter leurs propres listes lors d’élection municipales.
En fait cachés sous cette couverture faussement "sociale" les Casa pound sont des lieux et des locaux de recrutements qui servent tout bonnement et vulgairement de bases arrières à des activistes fascistes, quand il s’agit de commettre des violences racistes ou des descentes armées et ce qu’il faut bien appeler des lynchages racistes purs et simples, contre les Rroms, les sans papiers et les " immigrés clandestins" . Il est a noter également que ce mouvement semble aussi inspirer l’extrême française qui depuis 3 ou 4 ans tente de s’implanter dans des quartiers populaires, en multipliant l’ouverture de locaux et de salles a vocations pseudos sociale ou pseudos culturelles sous couvert de défense du régionalisme , salle de concert a Lyon, maison flamande dans la banlieue de Lille, bars à "débats" comme "le local" à paris, et même des tentatives de fermes autogérées comme on a pu le voir en bretagne ou dans en Bourgogne avec "la desouchiére".
Les sites officiels de la mouvance des Casapound se sont aussitôt empressés de faire disparaitre le plus de traces possibles des liens qu’entretenait Gianluca Casseri , avec leurs diverses organisations comme on peut le lire sur le site du blog Italien du gionarle indipendente qui nous apprends que cet activiste fasciste était également un rédacteur et un participant actif sur de nombreux sites, forums et blogs de l’extrême droite négationniste raciste et antisémite. Des sites ou Casseri revendiquait ouvertement sa haine des étrangers et des juifs qu’il accusait "d’envahir et de salir l’Italie". Tout en y lançant régulièrement ce qu’il faut bien appeler par son nom, c’est à dire des appels aux meurtres et aux lynchages racistes.
Bien qu’une majorité médias mainstreams Italiens aient présentés ces assassinats raciste comme étant le fait d’un "déséquilibré" ayant agi seul, pour nos camarades antifascistes Italiens, il n’y a aucun doute possible Casseri était avant tout un militant raciste notoire et surtout un activiste reconnu du mouvement des Casapound et c’est bien l’idéologie raciste de cette mouvance qu’il a appliquée en assassinant délibérément des étrangers dans la rue.
Gianluca Casseri s’était d’abord fait connaitre comme auteur de livres de science-fiction, mais il avait très vite enchainé en publiant ensuite des essais et des livres violement antisémites comme son "adaptation" italienne du "protocole des sage de Sion" qu’il avait titré "Protocoles du sage d’Alessandria" ou il niait violement l’existence de l’Holocauste.
Ce sont la les premières informations que des camarades antifascistes Italiens ont pu regrouper et nous transmettre dans l’urgence de l’annonce de l’horreur qu’est cette nouvelle agression et cette tuerie raciste qui n’est hélas pas la première en Europe. Ces camarades italiens ont d’ailleurs regroupés plusieurs caches Google de textes de ce Casseri qui prouvent largement que celui ci comme Anders Behring Breivik en Norvége ne pouvait que préparer de longue date son passage à l’acte.
Voir ces article sur Indymedia Italie : il killer Casseri era un militante di Casapound
http://italy.indymedia.org/node/2698
Il killer Gianluca Casseri collaborava con Casapound Italia
- Casseri n’était pas seulement un "déséquilibré" mais un militant raciste des casapound
http://napoli.indymedia.org/2011/12/14/gianluca-casseri-non-era-solo-uno-squilibrato-ma-un-razzista-militante-vicino-a-casapound/
Sur :
http://giornale-indipendente-la-meteora.blogspot.com/2011/12/il-killer-gianluca-cassieri-collaborava.html
Et sur :
http://communismeouvrier.wordpress.com/2011/12/14/tuerie-raciste-a-florence/
http://alter.noblogs.org/post/2011/12/14/neo-fascismo-operativo/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire